Catégorie : Blog horticulture (page 2 of 2)

Comment choisir son régulateur de charge solaire ?

Si la batterie de votre système de charge solaire pose problème, il faut un régulateur solaire. Cet appareil permet de limiter la charge et de ralentir la décharge. Il vous aide donc à bien entretenir votre équipement. Vous pouvez même suivre son état de fonctionnement. Ainsi, l’énergie stockée dedans sera mieux utilisée.

Les fonctionnalités intégrées dans le régulateur de charge solaire

Peu importe le régulateur choisi, vous devriez toujours avoir les fonctions suivantes :

  • affichage LED pour indiquer le taux de charge, pour éviter la surcharge, la décharge ou un court-circuit ;
  • option de protection intégrée contre une surcharge, une décharge ou un court-circuit ;
  • sécurité pour les panneaux solaires ;
  • système de sécurisation thermique.

En effet, cette machine doit être capable de corriger les problèmes de charge toute seule. Elle doit aussi pouvoir tout gérer sans que vous ayez besoin d’intervenir. Certains modèles comprennent des fonctions avancées. Ces options varient selon la marque. Cliquez ici pour trouver de bons régulateurs solaires avec un excellent rapport qualité-prix.

Régulateur de charge MPPT ou PWM ?

Il existe deux types de régulateurs de charge : le modèle MPPT (Maximum Power Point Tracking) et le modèle PWM (Pulse Wide Management).

Le régulateur PWM est souvent plus abordable que le modèle MPPT. Seulement, il n’est adapté qu’à un certain nombre de panneaux solaires uniquement. Soit, vous utilisez un panneau de 36 cellules (2V). Soit, vous vous servez d’un panneau de 72 cellules (24V) ou de deux panneaux de 72 cellules (12V) en série. Votre installation n’est donc pas optimale. En plus, si la batterie a une tension de 12V, il faudra un panneau 12 V. Si sa puissance fait 24V, le panneau doit aussi faire 24V.

Le régulateur MPPT est plus pratique, même s’il est plus cher. Vous pouvez mettre des panneaux solaires en série si c’est ce dont vous avez besoin, ou en parallèle. Il est donc plus facile de l’adapter à la tension de circuit (Voc) et à l’intensité de court-circuit. La performance de votre parc solaire est ainsi parfaite. Il ne risque pas non plus de se dégrader plutôt parce que le régulateur est de type standard. Le vrai plus, c’est la possibilité de recharger votre batterie avec des panneaux solaires de tension beaucoup plus élevée.

L’intensité du régulateur de charge solaire

Lorsque vous avez trouvé le modèle adapté et les fonctions qui vous plaisent, il faut vérifier la tension électrique. En fait, le régulateur doit pouvoir prendre en charge la tension entre les panneaux et les batteries. Souvent, pour un panneau de 12V, il faut une batterie de 12 V, et vice versa. Si votre batterie est de 24 V ou de 48 V, il faut un panneau de 24V ou de 48 V. 

Vous devriez aussi régler l’intensité maximale de votre appareil. Pour faire simple, l’intensité du régulateur ne doit pas être la même que celle du courant. En fait, elle doit être supérieure à l’intensité de court-circuit des panneaux solaires. Votre technicien de maintenance peut toujours laisser une marge de sécurité pour éviter les problèmes potentiels.

Pourquoi les arbres tombent-ils ?

Enquête sur un phénomène alarmant

Le climat change ! Il ne s’agit pas d’une déclaration de fait mais d’une déclaration de ce que nous vivons en France aujourd’hui. Personne n’est prêt pour de tels changements, ni nous, ni l’écosystème qui nous entoure.

Est-ce peut-être la principale raison pour laquelle les arbres tombent ?

Le climat joue certainement un rôle important pour l’ensemble de la nature, mais il ne peut être reconnu comme la principale raison de la chute des arbres.

Les arbres, bien qu’immobiles, sont en mouvement constant et tentent de réagir aux changements de l’environnement extérieur.

Voyons ensemble quelles peuvent être les causes de la chute de nos arbres bien-aimés :

  1. Evaluer le positionnement correct de l’arbre au moment du semis, en évaluant l’espace de croissance de la racine et du feuillage. Normalement, cela n’arrive pas, la plantation d’arbres n’ayant qu’un but esthétique.
  2. Nous avons eu l’occasion de parler de l’importance de la taille pour le soin de nos plantes et de nos arbres et comme nous l’avons souligné, cette opération doit apporter un avantage à l’organisme mais souvent elle ne devient pas ainsi une source de problèmes ultérieurs :
  • L’élagage est absent, l’arbre n’est pas soigné, le feuillage devient de plus en plus épais, indépendamment de la direction des branches et de leur position.
  • L’élagage excessif, une des pratiques les plus courantes pour l’élagage des arbres dans les contextes urbains est l’élagage des arbres, une opération par laquelle le feuillage de l’arbre est éliminé. L’arbre perdra ainsi la majeure partie de son énergie vitale, produisant des branches fragiles et sujettes à la casse.
  • Une taille incorrecte, des coupes sont également effectuées de manière correcte, mais dans l’ensemble, elles créent un déséquilibre dans la structure de l’arbre, rendant la couronne déséquilibrée.
  1. Coupe de racines, les racines des arbres sont souvent coupées lors de travaux d’excavation souterraine.
  2. Les espèces d’arbres ne sont pas adaptées aux facteurs climatiques et à l’espace.
    Dans certains contextes, toutes les espèces d’arbres ne sont pas adaptées à une vie saine. Pour cette raison, il est nécessaire de faire appel à des experts pour choisir la famille d’arbres la plus appropriée.

Dans des situations comme celle-ci, où les arbres sont plantés sans plan précis pour leur entretien, de fortes pluies ou un vent fort provoqueront la chute d’organismes affaiblis, rendant inévitable la chute des branches ou de l’arbre lui-même.

Ces opérations sont toutes réalisées par l’homme ; c’est nous qui faisons pousser les arbres comme des menaces.

Que pouvons-nous faire pour inverser cette tendance ?

Dès le début, nous devons être clairvoyants et penser à la croissance de l’arbre et à son espace aérien et tellurique, en le positionnant correctement dans le contexte urbain.

Le choix du sol est important, il doit être profond, pas très compact et correctement fertilisé, pour une croissance et un développement racinaire optimal,
La surveillance doit être continue, afin d’effectuer un élagage correct, de garantir l’absence de maladie et d’alimenter l’arbre si nécessaire.

Grâce à ce comportement vertueux, l’arbre ne sera plus une menace et sera capable de résister au vent fort ou de supporter le poids de la neige.

Les arbres ne sont pas une menace, ils donnent la vie !