Archives (page 3 of 4)

Comment reconnaître une bonne pâte dentifrice ?

Si vous voulez avoir une belle dentition, en plus d’une bonne alimentation, vous ne pourrez pas vous passer d’un dentifrice. En effet, c’est un des meilleurs produits d’hygiène qui vous permettent de garder une bouche en bonne santé. Mais avec les innombrables marques accessibles sur le marché, il n’est pas toujours facile de choisir. Pour vous aider, voici un guide sur comment reconnaître une bonne pâte dentifrice.

La composition de la pâte dentifrice

Le premier élément qui vous permettra de juger si une pâte à dentifrice est bonne pour votre santé ou pas, c’est sa composition. Effectivement, c’est en épluchant un à un ses ingrédients que vous pourrez détecter les produits sains et ceux qui ne le sont pas. Comme vous l’aurez sûrement deviné, un bon dentifrice ne doit contenir aucun produit chimique. Car ces produits risquent de :

  • Dégrader la santé de votre bouche et encourager une inflammation buccale ;
  • Générer des maladies graves. Certains composants peuvent même entrainer des cancers que vous soyez un homme ou une femme ;
  • Détruire notre environnement.

Ainsi, si vous voulez avoir des dents bien propres tout en prenant soin de votre santé ainsi que de l’écosystème. Pensez à utiliser une pâte de dentifrice totalement naturelle. Cela vous protégera à coup sûr. Vous pouvez d’ailleurs trouver ces produits auprès des commerces de produits bios et naturels. Tout comme vous pouvez le fabriquer vous-même. Vous pouvez d’ailleurs voir cette page pour vous inscrire à un atelier qui vous permettra d’apprendre comment créer un dentifrice naturel.

Une bonne efficacité

Une bonne pâte de dentifrice doit vous permettre d’éliminer facilement les résidus d’aliments dans votre bouche. Mais aussi combattre les taches jaunes, les plaques dentaires ainsi que les différentes bactéries qui auraient pu se former dans votre bouche. Ceci est indispensable pour assurer une bonne santé buccale. Dans ce cas, nous vous recommandons les dentifrices qui contiennent du chlorhexidine. C’est une substance très efficace pour se débarrasser efficacement des bactéries qui tentent de proliférer dans votre bouche. Au risque d’entraîner différentes maladies comme la gingivite. Bien sûr, il faudra s’assurer que la pâte ne présente pas de composants nocifs pour la totalité de votre santé. Il faut toujours veiller à respecter cet aspect afin de vous garder en bonne santé.

Un dentifrice qui préserve les dents sensibles

D’innombrables personnes souffrent de dents sensibles. Et même après avoir essayé différents dentifrices, le problème ne semble pas disparaître. Pour y remédier efficacement, sélectionnez un dentifrice qui ne contient aucun produit abrasif. Car en plus d’augmenter la sensibilité de vos dents pour encore plus les fragiliser. Cet élément peut engendrer diverses maladies. Préférez les pâtes de dentifrice qui contiennent du perméthol. C’est une substance qui va protéger vos dents contre les bactéries. En limitant le plus possible leur prolifération. Mais qui va aussi protéger vos gencives. D’ailleurs, cet élément agit pendant des heures pour garantir son efficacité. Il faut donc s’assurer que le dentifrice qui vous intéresse puisse remédier à ce genre de problème.

Le savon exfoliant est-il dangereux ?

Le savon exfoliant est devenu une habitude pour tout le monde, homme et femme. Puisque avoir une belle peau est synonyme de beauté, de notre peau on en prend soin du mieux qu’on peut. Le savon exfoliant est arrivé dans nos vies comme une solution miracle mais surtout pratique et rapide. Mais qu’en est-il réellement ? leur application sont-ils vraiment sans danger ? 

Pourquoi exfolier sa peau ? 

Le processus d’exfoliation de la peau est important pour pouvoir supprimer toutes les cellules mortes qui y sont accumulées. Pour que votre peau puisse se régénérer de manière naturelle, il faut la nettoyer et enlever les cellules mortes qui la bouche. Si les pores de l’épiderme (la première couche de la peau visible) sont bouchées, cela va l’empêcher de respirer et de se régénérer correctement.

Exfolier sa peau est donc très important pour la santé de notre peau que ce soit au niveau du visage ou du reste du corps. Chaque jour qui passe, toutes les cellules de la peau se renouvellent et on peut parfois voir directement les cellules mortes.

Si l’exfoliation de la peau ne se fait pas de manière régulière, on peut être victime d’éruptions cutanées. 

Qu’est-ce qu’un savon exfoliant ? 

Le savon exfoliant est différent d’un savon ordinaire. Son rôle est de gommer toutes les cellules mortes qui sont accumulées sur l’épiderme. Ces savons sont généralement d’origines naturelles et s’utilisent pour le visage et pour le corps.

On utilise le savon exfoliant à faible fréquence. Dans un cas général, on l’utilise deux fois par semaine mais dépendamment de la peau de chacun on peut être amené à l’utiliser juste une fois par semaine.

Comment choisir son savon exfoliant ?

Le savon exfoliant se choisit toujours sur l’origine de ses composants. Il est vivement recommandé de choisir un savon d’origine naturelle avec un respect des normes de fabrication de la marque. 

Il est conseillé de prendre des savons exfoliants à base d’acides de fruits, à base de sel, de sucre, de noyaux de fruits, d’algues et de fibres. 

Bon à savoir sur les savons exfoliants

Il est toutefois important de savoir que les savons exfoliants présentent des dangers pour notre peau. Bien qu’on entend que du bien sur ces savons, sachez qu’ils peuvent produire des réactions cutanées immédiates ou non. Qui vont ensuite provoquer diverses maladies de la peau ou même des cancers de la peau. 

Il est tout de même à noter que les savons exfoliants dangereux sont seulement ceux qui sont composés de constituants chimiques de pétrochimie EDTA, SLS ou encore de paraben. Il faut donc bien choisir son savon exfoliant. 

Où se procurer son savon exfoliant ?

Pour en être sûr et certain de l’origine de son savon exfoliant il est recommandé d’acheter directement en pharmacie ou en parapharmacie. Pour ceux qui préfèrent acheter en ligne, il est conseillé de se référer à partir d’avis internaute qui ont fait l’expérience. 

Il y a parmi les boutiques en ligne recommandées comme celle-ci qui ne vend que de bons produits écolo et bio. 

Pourquoi utiliser des engrais naturels pour les plantes de balcon ?

Vous êtes un amoureux des plantes et vous souhaitez vous mettre aux plantes de balcon ? les engrais naturels sont recommandés pour les plantes en pot. On vous explique tout !

Les plantes de balcon sont des plantes contenues dans des pots qui n’ont aucune nourriture à part les matières contenues dans la terre du pot. En d’autres termes, les apports nutritifs des plantes sont très limités ce qui peut les empêcher de pousser comme il le devrait.

Les avantages des engrais naturels

On entend souvent par des engrais naturels mais qu’en est-il réellement ? Les engrais naturels sont comme leur nom indique issu de végétaux et d’animaux, mais aussi de roches tel que le basalte et le calcaire. Ils sont également appelés « engrais organiques ».

Les engrais naturels procèdent de la manière suivante dans un pot : ils nourrissent la terre contenue dans le pot qui vont ensuite nourrir les plantes. Une fois le sol nourrit les bactéries qui y sont contenu vont venir libérer tous les éléments nutritifs dont les macroéléments et les oligo-éléments :

·         Le phosphores

·         Le potassium

·         Le soufre

·         Le cuivre

·         Le fer

·         Le manganèse

Comment utiliser les engrais naturels pour les plantes de balcon ?

Puisque les pots pour plantes de balcon sont relativement petits, il faut savoir qu’il faut utiliser les engrais naturels avec un dosage précis. Les doses sont importantes pour pouvoir apporter les éléments nutritifs nécessaires à la plante. Ils sont surtout utiles et à respecter au préalable pour éviter d’abîmer la plante.

Utilisés à bonne dose, les engrais naturels vont pouvoir nourrir les plantes et favoriser leurs fructifications et leur croissance. Les doses recommandées sont 1/3 de compost additionné avec 2/3 de terreau.

Il faut mettre des engrais naturels pour ces plantes de balcon notamment à la fin de l’hiver. Ce qui va lui permettre de nourrir le sol contenu dans le pot pendant au moins deux mois et plus. Toutefois, les dosages sont aussi indiqués sur chaque emballage d’engrais naturel.

Parfois, les doses utiles diffèrent du type d’engrais parce que même s’ils sont tous d’origine naturelle, les marques ont souvent leurs doses recommandées.

Comment choisir les engrais naturels pour les plantes de balcon ?

Pour les plantes de balcon, optez pour les engrais naturels qui sont riches en azote comme le purin d’orties, le fumier de cheval, le guano ou encore le sang séché. Il y a également les engrais naturels riches en phosphore et en potassium comme la consoude, les arêtes de poisson, la cendre de bois et la poudre d’os.

Ces engrais naturels vont favoriser une floraison abondante à vos plantes de balcon. Cette dernière va pouvoir durer des semaines avec une limitation de jaunissement des feuilles. Ils conviennent pour toutes sortes de plantes de balcon telles que :

·         Les azalées

·         Les impatiens

·         Les pétunias

·         Les fuschias

·         Les abélia

·         Les buis

·         Les camélias

·         Les hortensias

Comment placer un piège à souris ?

Les souris sont des rongeurs très nuisibles pour vous, pour vos animaux domestiques et votre habitation. Si vous constatez leur présence aux alentours de votre logement, il est important de procéder à leur éradication. Il existe de nombreuses solutions pour le faire, cependant, l’installation de la pièce à souris est certainement la plus efficace, car vous apercevez directement celle qui a envahi votre maison. Mais comment bien l’installer ?

Une tapette : la solution la plus ancienne

Ce petit objet composé d’une petite planche de bois, d’une barre métallique et d’un ressort est certainement le moyen le plus utilisé pour se débarrasser d’une souris dans une maison.

  • Pour bien l’installer, vous avez seulement besoin de tendre la barre métallique à l’aide d’un ressort et y mettre un appât.
  • Vous avez seulement à armer votre tapette et si la souris essaie d’atteindre l’appât, le ressort lâche et elle sera coincée par la barre métallique.

Une tapette est surtout efficace, car elle tue directement la souris. Il vous suffit de le jeter ensuite une fois que vous l’aurez attrapé.

Un piège collant pour l’attraper

Les pièges collants sont composés des plaques collantes dotées d’une substance parfumée pour attirer les souris. Une fois qu’il entre en contact avec l’élément collant, il ne peut plus s’y échapper. Un piège collant peut également tuer une souris. Ils sont même parfois considérés inhumain, car les souris peuvent prendre des jours avant de mourir, cette méthode est même défendue par les fervents défenseurs des animaux même si les souris sont des animaux nuisibles. Pour qu’il soit efficace, vous avez besoin de placer un appât juste à ses côtés.

Des pièges électroniques pour une solution plus sophistiquée

Il s’agit d’un petit appareil composé d’une station d’appât. En d’autres termes, vous avez besoin d’y mettre un appât pour y attirer la souris. Le petit inconvénient de ce piège à souris est qu’il a besoin que cette dernière y entre complètement pour que le mécanisme se déclenche. Une fois à l’intérieur, le piège se ferme et la souris est électrocutée. Bien évidemment, il s’agit d’un piège tueur de souris également. Le meilleur moyen de les attraper est de les placer suffisamment à proximité des éventuels passages de la souris. Si ce type de piège à souris vous intéresse, cliquez ici. Vous y trouverez une large gamme de choix dans ce modèle.

Un piège pour rattraper 

Ce type de piège ne tue pas le rongeur. Il sert tout simplement à l’attraper pour le libérer ensuite dans son milieu naturel. Vous avez encore besoin d’un appât pour attirer la souris et laisser à côté le petit coffre doté d’un mécanisme de fermeture automatique. Une fois que la souris entre, elle se ferme. Il est cependant bon de préciser que ce genre de piège fonctionne s’il n’y a qu’une seule souris dans votre maison. Si elles sont plusieurs, les autres peuvent se méfier, car celle qui a été attrapée peut envoyer un signe de détresse. Vous l’avez compris, ces petites bêtes communiquent également entre elles.

Comment nettoyer et entretenir une statue dans son jardin ?

Vous avez décidé d’intégrer une statue à votre jardin ? Sachez qu’il s’agit d’un bon choix pour mettre en valeur votre espace extérieur. Cependant, sachez qu’avec le temps et étant exposé aux différents changements au fil des saisons, votre statue peut perdre de sa beauté. Dans notre sujet du jour, nous allons nous concentrer sur les méthodes de nettoyage et entretien des statuts en bois dans le jardin.

Comment nettoyer et entretenir sa statue en bois ?

En résumé, l’entretien d’une statue en bois se fait en 3 étapes à effectuer régulièrement:

  • Dépoussiérer
  • Nettoyer
  • Prendre soin du bois

Dépoussiérer

Pour enlever la poussière sur une statue en bois, il est recommandé d’utiliser une brosse à poils doux, plutôt qu’un chiffon dont les fibres risquent de s’accrocher aux bords rugueux. Passez doucement sur toute la surface de la statue avec la brosse jusqu’à ce que toutes les traces de poussière soient éliminées. Faites-le lorsque vous pensez que c’est nécessaire, mais ne l’exigez pas trop souvent! La poussière ne dégrade pas le bois, car elle forme une couche épaisse et terne à sa surface.

Nettoyer le bois

La prochaine étape consiste à bien nettoyer le bois. Pour cela, il faut absolument éviter d’utiliser de l’eau ou des produits nocifs. Optez pour des produits spécifiques pour prendre soin de votre bois. Vous en trouverez aussi bien auprès de vos magasins habituels que sur internet. Il est recommandé de nettoyer votre statue en bois environ 2 fois par an.

Pour nettoyer le bois, préférez toujours les produits naturels. Vous pouvez utiliser une huile essentielle qui va libère le bois de la saleté incrustée à sa surface. Vous pouvez aussi appliquer d’autres produits adaptés à votre bois. Ensuite, séchez l’excédent avec un chiffon doux en faisant attention de ne pas déchirer la rugosité de surface du bois.

Prendre soin du bois

Prendre soin du bois signifie bien le nourrir. Un bois bien nourri est un bois qui ne perd pas ses teintes au fil des ans et malgré les intempéries. Pour nourrir votre bois, vous pouvez opter pour de la cire naturelle. Les cires ont tendance à donner une belle finition satinée au bois. Ils sont aussi parfois un complément de teinte (à l’exception de la cire claire). Veillez juste à choisir la teinte la plus proche de celle de sa statue pour conserver son aspect d’origine.

La réparation

Si vous avez remarqué que votre statue a été endommagée (par les insectes ou autres), sachez que vous pouvez aussi effectuer vous-même quelques petites réparations. Pour cela, vous pouvez utiliser du mastic pour bois foncé ou même coloré avec de la cire. Enfin, la solution la plus radicale, vous pouvez choisir de recouvrir une statue en bois de peinture acrylique ou de peinture brillante, pour la rendre plus moderne, avec une finition laquée par exemple.

Soyez prudent, car il est irréversible. Assurez-vous donc de ne pas priver la statue de son charme naturel. Si vous avez besoin de poncer ou d’effectuer de plus grands travaux, le mieux est de passer par des professionnels qui sauront remettre en état votre sculpture de jardin.

Comment tenir une meuleuse d’angle ?

Quand nous réalisons des travaux de maçonnerie ou de métallerie, il est souvent indispensable de recourir à une meuleuse d’angle. Mais même s’il s’agit d’un outil assez courant, son utilisation reste assez compliquée pour certains. Il convient alors de mieux s’informer avant de pouvoir utiliser correctement une meuleuse d’angle. Voici quelques astuces.

Utilisation selon le modèle

De prime abord, il est important de souligner que la meuleuse d’angle est un matériel qui a beaucoup évolué ces derniers temps. Si auparavant, elle a toujours été utilisée par les professionnels, actuellement, elle vient s’installer confortablement dans la boîte à outils des particuliers bricoleurs. En l’occurrence, il existe des modèles professionnels qui sont plutôt adaptés à des travaux plus sérieux. Et il y en a ceux qui sont compatibles à de petits travaux réalisés par les amateurs.

En règle générale, la meuleuse d’angle se divise en deux grandes catégories :

  • la meuleuse d’angle « à deux mains » qui dispose des disques de 250 mm,
  • et la petite meuleuse aussi appelée « une seule main » avec des disques de 115 et 125 mm.

La meuleuse à deux mains est celle qui est destinée aux gros travaux. Elle est donc plus ou moins compliquée à manipuler. Pour ce qui est de la petite meuleuse, elle ne représente aucun danger pour celui qui l’utilise, même s’il s’agit d’un bricoleur débutant.

Meilleures manières de recourir à une meuleuse d’angle

Que ce soit avec une meuleuse à une main ou une meuleuse à deux mains, il est nécessaire de bien tenir l’outil. Ici, le but est d’éviter que la projection de résidus soit loin de celui qui tient la meuleuse. Il faut toujours la tenir de manière à ce que ces résidus soient projetés sur les côtés, en éloignant les pieds. Il est également nécessaire d’éviter un endroit où il y a une présence d’objet inflammable lors de cette opération.

Pour ceux qui sont à la recherche d’une meuleuse d’angle, ce site là regorge de modèles de tout genre. Vous avez ici des meuleuses d’angle adaptées à tous les travaux que vous envisagez de réaliser. Et ce sont des meuleuses d’angles de qualité supérieure.

Se protéger correctement

Bien tenir la meuleuse d’angle ne suffit pas si vous n’êtes pas correctement protégé lors de vos travaux. Que vous la teniez avec une seule main ou à deux mains, vous êtes tenu de bien fixer le disque en premier lieu. Pendant que l’outil est encore débranché, la vérification de la fixation doit être optimisée pour éviter tout incident dangereux. Cela se renouvelle et doit se faire encore plus sérieusement au moment de remplacer le disque.

Dans tous les cas, il est également important de noter que vous ne devez pas tenter de brider votre meuleuse avec un serre-joint pour l’utiliser en poste fixe. Cela peut engendrer de gros problèmes si une telle fixation se desserre. Par ailleurs, la protection avec des gants épais et des lunettes de protection est également requise. Cela vous permet de travailler dans le confort et en toute sécurité.

Comment installer un poêle à granulés de bois pellets ?

En optant pour le poêle à granulés de bois pellets, vous avez décidé d’optimiser le système de chauffage de votre maison. Tout en économisant sur la dépense énergétique de votre logement. Cependant, vous ne savez pas comment procéder pour installer un poêle à granulés de bois pellets. Pour vous aider, voici notre guide.

Préparez l’emplacement

Avant de pouvoir installer correctement votre poêle à granulés de bois pellets, vous devez vérifier avec soin que son emplacement pourra soutenir son poids. Et que le sol de votre maison pourra supporter sans aucun problème le poêle. Bien que tous les sols soient adaptés à l’installation d’un poêle à granulés de bois pellets, il est indispensable qu’il dispose d’une résistance assez considérable comparée à la surcharge occasionnée. Dans le cas où votre plancher est de nature comestible, il est essentiel d’y installer un matériau non combustible. Cela assurera votre sécurité. Pour cela, veillez à ce que le matériau se présente sous une plaque qui offre au poêle un débord de 50 en façade et un débord de 20 cm sur les côtés.

  • Si votre poêle est étanche, il faudra installer l’arrivée d’air de l’extérieur avec un conduit double parois qui va aller chercher l’air.
  • Si votre poêle n’est pas échéance, vous aurez besoin d’une arrivée d’air comburant. Cela peut se faire avec une grille d’aération posée non loin de votre poêle. Le poêle devra aussi être relié à un conduit d’air en toiture qui va assurer l’évacuation de la fumée.

Il faudra aussi vous conformer aux distances de sécurité imposées dans le manuel d’installation pour assurer un bon fonctionnement du poêle. Ainsi que votre sécurité.

Vérifiez l’espace

Il faudra également prendre le temps de vérifier que l’espace où vous voulez installer le poêle à granulés de bois pellets est suffisant pour que vous puissiez vivre confortablement et en toute sécurité. Et que les distances de sécurité imposées pour son installation soient respectées. En général, la pièce où vous allez installer votre poêle doit faire au moins 100 m2. Toutefois, il existe des modèles de poêles à granulés de bois pellets extrêmement plats que vous pouvez choisir si vous avez un espace réduit. Ce qui vous donne la possibilité d’installer votre poêle même dans un couloir. Vous pouvez d’ailleurs en trouver auprès de nombreux revendeurs. Comme sur ce site internet qui propose des modèles qui s’adaptent à tous les espaces. Vous y dénichez le poêle à granulés de bois pellets qui vous convient le plus. Et vous y découvrirez également des conseils et des astuces pour bien profiter de votre foyer.

Installer le poêle

Une fois que vous avez vérifié que votre sol dispose de la résistance nécessaire pour soutenir la charge de votre poêle à granulés de bois, pellets. Et que l’espace est bien adapté à l’installation, vous pouvez procéder à l‘installation de votre foyer. Il est important de bien respecter les distances de sécurité imposées, que ce soit à l’avant ou à l’arrière du poêle pour assurer votre sécurité. Vous devez également disposer d’une prise que vous allez utiliser pour faire fonctionner votre poêle à granulés de bois pellets. Cette prise doit disposer d’une ligne unique pour elle-même. Et devra être branchée à un disjoncteur pour votre sécurité.

Comment fixer un garde-corps ?

Pour qu’un escalier réponde à tous les critères de sécurité requis, il faut qu’il soit muni d’un garde-corps. Avez-vous envie de réaliser vous-même la pose de votre garde-corps tel un professionnel ? Voici un petit guide qui peut vous aider à fixer correctement votre garde-corps. Pour les modèles en kit, la manœuvre n’est pas du tout compliquée.

Connaître au préalable les normes liées à la fixation de garde-corps

Les sociétés expertes en création de garde-corps sur mesure proposent désormais des modèles en kit facile à installer. C’est ce qui vous permet de le faire vous-même sans demander l’intervention d’un artisan qualifié. Avant de commencer la pose de votre nouveau garde-corps, vous devez tout de même connaître les normes relatives à cette installation.

La pose d’un garde-corps est régie par la norme NF 01-012. Parmi elles, vous devez savoir que la main courante doit être située à au moins un mètre du niveau du sol. Deux câbles doivent être éloignés de 18 cm au maximum. Vous devez sécuriser les 45 premiers centimètres d’un garde-corps afin d’éviter qu’un enfant n’y escalade. L’écart maximum entre deux barreaux doit être de 125 cm au maximum.

Cliquez ici si vous voulez avoir des garde-corps sur mesure prêts à être installés. Il s’agit d’une entreprise française spécialisée en métallerie. Elle se concentre dans la fabrication de garde-corps en aluminium, mais également en verre et en inox.

Les étapes liées à la pose d’un garde-corps

Même si vous ne disposez pas d’une main bricoleuse, vous pouvez poser sans problème votre kit de garde-corps sur mesure. Vous devez seulement suivre quelques étapes essentielles :

  • La préparation du sol :

Pour qu’un garde-corps puisse être solide, il est important que le sol sur lequel il vient s’enraciner soit propre et plat. Ne négligez pas la préparation du muret sur lequel il vient se poser.

  • La prise des mesures :

Une fois ce détail réglé, vous devez tracer les repères. Pour ce faire, vous devez mesurer la largeur du muret, placer une ligne de repère à 8 cm du bord extérieur de celui-ci, là où sera installé le premier poteau. Vous devez aussi marquer l’emplacement de chaque poteau.

  • Le perçage du muret :

Afin de pouvoir placer le garde-corps, il est impératif de percer l’emplacement des poteaux. Des cales biseautées peuvent être nécessaires en fonction des inclinaisons.

  • La pose des poteaux pour faire de pilier au garde-corps :

Ensuite, le travail consiste à installer les poteaux. Il est essentiel de vérifier que ceux-ci sont bien droits.

  • La pose de la main courante du garde-corps :

Dès que les poteaux sont posés, vous pouvez procéder au perçage des trous destinés à placer la main courante.

  • La fixation des barres horizontales :

La dernière étape est la pose des barres horizontales ayant pour usage de protection.

Divers conseils pour réussir votre installation de garde-corps

Pour installer facilement votre nouveau garde-corps en kit, le mieux est de travailler à deux. Ainsi, vous pouvez aller plus vite, mais de la manière la plus fiable. Le sol pour poser le garde-corps n’est pas toujours en béton, il peut varier. Attendez-vous à le placer sur du bois, du bac en acier, une terrasse…

Comment choisir son régulateur de charge solaire ?

Si la batterie de votre système de charge solaire pose problème, il faut un régulateur solaire. Cet appareil permet de limiter la charge et de ralentir la décharge. Il vous aide donc à bien entretenir votre équipement. Vous pouvez même suivre son état de fonctionnement. Ainsi, l’énergie stockée dedans sera mieux utilisée.

Les fonctionnalités intégrées dans le régulateur de charge solaire

Peu importe le régulateur choisi, vous devriez toujours avoir les fonctions suivantes :

  • affichage LED pour indiquer le taux de charge, pour éviter la surcharge, la décharge ou un court-circuit ;
  • option de protection intégrée contre une surcharge, une décharge ou un court-circuit ;
  • sécurité pour les panneaux solaires ;
  • système de sécurisation thermique.

En effet, cette machine doit être capable de corriger les problèmes de charge toute seule. Elle doit aussi pouvoir tout gérer sans que vous ayez besoin d’intervenir. Certains modèles comprennent des fonctions avancées. Ces options varient selon la marque. Cliquez ici pour trouver de bons régulateurs solaires avec un excellent rapport qualité-prix.

Régulateur de charge MPPT ou PWM ?

Il existe deux types de régulateurs de charge : le modèle MPPT (Maximum Power Point Tracking) et le modèle PWM (Pulse Wide Management).

Le régulateur PWM est souvent plus abordable que le modèle MPPT. Seulement, il n’est adapté qu’à un certain nombre de panneaux solaires uniquement. Soit, vous utilisez un panneau de 36 cellules (2V). Soit, vous vous servez d’un panneau de 72 cellules (24V) ou de deux panneaux de 72 cellules (12V) en série. Votre installation n’est donc pas optimale. En plus, si la batterie a une tension de 12V, il faudra un panneau 12 V. Si sa puissance fait 24V, le panneau doit aussi faire 24V.

Le régulateur MPPT est plus pratique, même s’il est plus cher. Vous pouvez mettre des panneaux solaires en série si c’est ce dont vous avez besoin, ou en parallèle. Il est donc plus facile de l’adapter à la tension de circuit (Voc) et à l’intensité de court-circuit. La performance de votre parc solaire est ainsi parfaite. Il ne risque pas non plus de se dégrader plutôt parce que le régulateur est de type standard. Le vrai plus, c’est la possibilité de recharger votre batterie avec des panneaux solaires de tension beaucoup plus élevée.

L’intensité du régulateur de charge solaire

Lorsque vous avez trouvé le modèle adapté et les fonctions qui vous plaisent, il faut vérifier la tension électrique. En fait, le régulateur doit pouvoir prendre en charge la tension entre les panneaux et les batteries. Souvent, pour un panneau de 12V, il faut une batterie de 12 V, et vice versa. Si votre batterie est de 24 V ou de 48 V, il faut un panneau de 24V ou de 48 V. 

Vous devriez aussi régler l’intensité maximale de votre appareil. Pour faire simple, l’intensité du régulateur ne doit pas être la même que celle du courant. En fait, elle doit être supérieure à l’intensité de court-circuit des panneaux solaires. Votre technicien de maintenance peut toujours laisser une marge de sécurité pour éviter les problèmes potentiels.

Comment attacher un treillage ?

En plus de jouer un rôle esthétique sur les murs du jardin, le treillage est aussi utile pour faire grimper les plantes. Ainsi, ces végétaux disposeront d’un support sur lequel s’accrocher. Le treillage peut être fabriqué avec différents matériaux (bois, métal ou plastique). Que faire pour installer aisément ce treillage ?

La meilleure alternative entre la suspension et la fixation du treillage

Avant tout, il faut savoir si cet accessoire va jouer uniquement un rôle décoratif ou s’il va accueillir des plantes grimpantes.

  • La suspension

S’il joue un rôle décoratif, le mieux serait de l’accrocher. Il n’est pas vraiment nécessaire de l’immobiliser. Cela facilitera son entretien et la réparation du mur.

  • La fixation au mur

Par contre, s’il est dédié à accueillir des plantes grimpantes, choisissez de le fixer avec des pitons en L. C’est un moyen de le fixer fermement. Vous éviterez ainsi que le treillage ne se soulève ou ne se déplace lorsque les lianes se développent.

Quelques astuces pour bien installer le treillage

Pour permettre d’assurer le développement de certaines plantes, aménagez un espace de 5 à 8 cm entre le mur et le treillage. Cette distance est indispensable pour les rosiers, les clématites, etc. La clématite est une plante très appréciée par les jardiniers. Elle possède de petites ou de grandes fleurs (tout dépend de l’espèce choisie). Sa hauteur peut atteindre une hauteur de 1 à 10 mètres. L’avantage avec ce végétal est qu’il ne perd pas ses feuilles en hiver. Il commence à fleurir de mars à novembre.

Cet espace aménagé entre le mur et le treillage permet :

  • Aux branches souples de s’enrouler facilement autour des mailles ;
  • De maintenir la circulation d’air entre le mur et le treillage végétalisé.

En favorisant l’accumulation de l’air, vous éviterez que l’humidité s’accumule sur votre mur. Vous maintiendrez votre mur et vos végétaux en bon état. Sur le marché, vous trouverez des modèles dotés de pattes de fixation déportées. Ces éléments permettent d’écarter le treillage du mur. Ici, vous trouverez différentes sortes de treillages: https://www.treillages.com/

Vous n’aurez plus qu’à choisir le modèle qui vous convient.

Si vous jugez que l’espace entre le treillage et le mur n’est pas assez important, servez-vous d’entretoises faites-maison. Pour cela, vous pouvez utiliser des tronçons de tube en PVC ou de cuivre coupés à la scie à métaux.

Quelques idées pour maintenir votre treillage aligné

Pour offrir un beau rendu à votre treillage, il faudra bien le poser. Il est nécessaire de bien le maintenir aligné. Comme cet outil possède des formes géométriques régulières, la tâche est assez aisée.

Pour obtenir un bel alignement, vous pouvez par exemple vous servir des niveaux laser. Ils sont proposés à un coût assez abordable. Ce sont des outils vraiment pratiques pour aligner des treillages. Pour obtenir des mesures optimales, la meilleure option est de les utiliser en début ou en fin de journée. Ainsi, vous aurez la possibilité de visualiser les rayons sur le mur. Vous ne serez pas contraint par les rayons de soleil. Il vous suffit de tracer des lignes virtuelles sur les grandes longueurs.